fbpx
Sélectionner une page

Ils sont partout, prêts à vous dérober votre ressource la plus précieuse : le temps. Les voleurs de temps sont toutes ces activités et comportements qui n’apportent pas grand-chose mais qui vous font perdre un temps non négligeable.

Vous avez l’impression de courir partout sans vraiment avancer ? Vous vous surprenez à trainer sur Internet alors que vous avez plein de chose à faire ? Peut-être êtes-vous victime de ces voleurs de temps.

Savoir les identifier est une première étape pour s’en protéger et gagner en efficacité. Cet article présente les principaux voleurs de temps, saurez-vous reconnaître les vôtres ?

Les voleurs de temps externes

Les voleurs de temps externes sont liés à notre environnement et à la manière dont nous décidons d’interagir avec. En voici 10 parmi les plus répandus.

La télévision

Vous est-il déjà arrivé de lancer Netflix avec l’idée de ne regarder qu’un épisode, et de vous retrouver à enchainer les épisodes jusque tard dans la nuit ?

Bien qu’en léger déclin, la télévision reste un loisir important des français. En 2019, les français ont passé en moyenne 3h40 par jour devant la télévision, soit 55 jours par an ! Ce qui représente tout de même 15% de notre année.

Les mails

Du fait de leur immédiateté, les mails peuvent s’immiscer dans notre vie à tout instant. Et nous pouvons facilement y passer un temps considérable si nous les consultons dès leur réception.

Une étude d’Adobe a montré qu’un cadre passe en moyenne 5.4 heures par jour à traiter ses mails. Pourtant, combien d’urgences sont réellement traitées par mail ?

La meilleure solution pour réduire le temps consacré aux mails est de désactiver les notifications et de les consulter à heures fixes. Vous trouverez plusieurs idées pour mieux gérer vos mails dans cet autre article du blog.

Internet et les réseaux sociaux

Le Net et les réseaux sociaux sont le paradis du plaisir immédiat ! Chaque clic est l’opportunité de recevoir une petite dose de dopamine, hormone également appelée « molécule du plaisir« .

Il est facile de s’égarer sur la Toile. Vous est-il déjà arrivé de vouloir simplement regarder vos mails, et de fil en aiguille vous retrouver 20 minutes plus tard sur la page Wikipedia de la série Game of Thrones ? Moi oui.

Mon conseil : lancez un minuteur quand vous commencez une session de Websurfing. Pour 25 minutes par exemple, en mode Pomodoro. Vous serez surpris de la vitesse à laquelle ces 25 minutes passent.

Les conversations longues et inutiles

Ressasser les problèmes sur lesquels nous ne pouvons agir, être à l’affut des ragots et des commérages, refaire le monde encore et encore… Ces conversations prennent trop de temps pour ce qu’elles apportent. Restez à l’écart de telles discussions.

Les loisirs chronophages

Les jeux vidéos sont conçus pour être addictifs et peuvent même nous faire perdre la notion du temps. Les casinos également. Prenez garde à ces loisirs, fixez-vous une limite de temps et respectez là.

Les relations de travail

Bien sûr, il ne s’agit pas ici de s’enfermer dans son bureau et de travailler en solitaire. Mais attention aux pauses cafés qui s’éternisent, aux discussions de couloir alors que vous étiez en plein travail. Il y a un temps pour tout, ne mélangez pas les moments où vous êtes productif avec d’autres où vous entretenez vos relations de travail.

Les fêtes et soirées

Là aussi, je ne vous suggère pas de vivre en ermite, isolé du monde. Mais prenez conscience que quand vous dites « oui » à ce type d’évènement, cela implique généralement de vous coucher tard, boire de l’alcool, manger plus… Bref, vous déréglez votre rythme de vie, ce qui aura forcément un impact sur votre journée du lendemain.

Les files d’attente

Les files d’attente et les embouteillages nous font perdre un temps précieux. Essayez de les réduire, soit en achetant sur internet, soit en décalant vos horaires. Si vous ne pouvez y échapper, mettez ce temps à profit en lisant un livre de non-fiction ou en écoutant des Podcasts ou des livres audio.

Le matériel informatique défectueux

Time is money. Si votre ordinateur rame pendant 1 minute à chaque fois que vous lancez Internet, vous perdez du temps, de l’argent et de l’énergie. Ne vous infligez pas cette souffrance et investissez dans du matériel correct quand le besoin se fait sentir.

Les centres commerciaux

Le shopping. 30 minutes pour s’y rendre, 30 minutes pour se garer, faire la queue aux cabines d’essayage et aux caisses. Une fois le tour des boutiques terminé, attendre pour payer le stationnement, prendre 30 minutes pour sortir du parking, et se retrouver dans les bouchons pour rentrer chez soi.

Les zones commerciales immenses ou un monde fou se concentre au même moment sont une perte de temps phénoménale. Evitez-les au maximum !

Les voleurs de temps internes

En plus de ces voleurs de temps externe, il existe des comportements qui nous sont propres et nous font perdre du temps.

Le manque d’objectifs précis et mesurables

Sans objectif précis, vous aurez des difficultés à définir vos priorités. Vous allez alors travailler sur n’importe quelle tâche quelle que soit son degré d’importance ou d’urgence. Dans ce cas vous n’êtes plus productif mais simplement occupé, et cela fait toute la différence dans votre efficacité.

La procrastination

La procrastination est l’art de remettre au lendemain ce que l’on doit faire aujourd’hui. C’est un mécanisme d’auto-défense de notre cerveau qui réagit face à une tâche ou un activité particulièrement déplaisante.

A chaque fois que vous vous demandez si vous allez faire cette tâche et que vous la repoussez, vous perdez du temps et de l’énergie pour prendre cette décision. De plus, le fait d’avoir des tâches non achevées a un impact sur nos capacités mentales. Ce phénomène s’appelle l’effet Zeigarnik.

Vous trouverez plus d’informations sur la procrastination dans cet article : Pourquoi sommes-nous sujets à la procrastination ?.

Le perfectionnisme

Fait est mieux que parfait. Le perfectionnisme a bien évidemment son utilité, mais pas quand il s’applique sur des détails inutiles.

Nous avons tous envie de produire quelque chose de parfait. Alors nous retouchons sans cesse le résultat de notre travail. Nous testons les couleurs, la mise en forme, la police d’écriture, la syntaxe…

Mais posez-vous cette simple question : en l’état, est-ce que le produit créé est acceptable ? Si oui, cessez de perdre du temps à vouloir l’améliorer et passez à la suite.

Le perfectionnisme est parfois lié à la procrastination. C’est alors un prétexte pour ne pas commencer une nouvelle tâche.

Le manque d’ordre et de classement

Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. Avoir un environnement de vie ordonné est synonyme d’apaisement pour notre cerveau, mais procure également un gain de temps non négligeable. Selon une étude d’Ipsos, les français passent en moyenne deux mois de leur vie à chercher des objets égarés !

Alors, sans aller jusqu’à être la nouvelle Marie Kondo, prenez un peu de temps chaque semaine pour mettre de l’ordre dans votre maison et votre espace de travail.

Le manque de connaissances devant une nouvelle situation

Imaginez que vous montez à Paris pour la première fois et que vous devez prendre le métro. Vous avez deux possibilités.

Solution n° 1 : vous consultez le site Internet de la RATP avant de partir. Vous regardez la station de métro la plus proche de votre destination, la ligne à emprunter, les correspondances, le tarif d’un trajet, et les endroits où vous pouvez acheter votre ticket.

Solution n° 2 : vous arrivez à Paris sans vous être renseigné.

A votre avis quelle est la meilleure solution en terme de temps investi, mais également de gestion du stress une fois sur place ? La réponse est évidente : la 1.

Plus vous saurez faire face à une situation inédite ou imprévue, plus vous vous épargnerez du temps perdu et de l’inquiétude.

Le manque de confiance en soi

Manquer de confiance en soi rend la prise de décision plus difficile, plus longue. Vous allez tergiverser sur les choix à faire, ce qui ralentira l’exécution de vos tâches. Travaillez votre capacité à prendre des décisions pour aller de l’avant plus rapidement.

En conclusion

Les occasions de perdre du temps sont nombreuses. Certaines proviennent de notre environnement, d’autres sont le fruit de notre comportement. Sachez les identifier pour vous en prémunir et mieux vous organiser. Cela vous permettra de gagner en efficacité et en sérénité.